IMG_0969 copieLea - copieLÉA, À L'ORIGINE DE NOTRE HISTOIRE
Lorsque nous avons connu Léa, ce fut longtemps à distance : c'était vers 1992 ; elle était jeune médecin et dirigeait un dispensaire à caractère social créé par une chorale paroissiale pour fêter ses trente ans. Pas banal ! Le quartier s'était transformé et les familles pauvres y étaient devenus nombreuses. De Mazamet, l'équipe de l'Entraide envoyait des médicaments. L'engagement de Léa faisait notre admiration. En 1999, nous avons vraiment fait la connaissance de "Docteur Léa". Il nous tardait de la connaître et nous avons fait le voyage, deux autres mazamétains et moi-même. Depuis, nous restons ensemble.
UN CABINET MÉDICAL AU COEUR D'UN QUARTIER POPULAIRE
Par la suite, Docteur Léa s'est installée dans son propre cabinet médical, au coeur du quartier. En plus de sa pratique de médecin, elle aide de plusieurs façons les familles les plus démunies. Voir l'action
AUTRES NOUVELLES DE DOCTEUR LÉA
Vers 2010, Léa et sa famille ont dû quitter leur appartement d'Analamahitsy, qui était tout proche du cabinet médical. Par chance, ils avaient acheté un terrain plus au nord, en bordure de campagne, et avaient commencé la construction. Pour Léa, cela fait des trajets en taxi-be (mini-bus collectif), plus fatiguant, mais il y a le bénéfice du calme et d'une maison plus grande et plus confortable. Itokiana, leur fils, est actuellement en étudiant en informatique et sur le point de terminer ses études. train de terminer a commencé des études supérieures en informatique. La santé de Léa se maintient, mais demande un régime alimentaire de plus en plus strict. Ceci dit, Léa et Zakaria ont tous deux gardé leur même sourire.
ACCUEILLIE CHEZ LÉA
Depuis 2015, mes séjours à Madagascar sont nettement plus longs et Léa m’accueille toujours pour quelques jours. J'ai séjourné chez Léa en 2015. A l'occasion de ce séjour, j'ai eu la chance d'écouter Itokiana jouer du clavier, de la guitare et chanter à l'occasion de la fête de l'association des femmes, présidée depuis 2005 par la maman de Léa. En juin 2016, Catherine, une très ancienne amie médecin, était avec moi. Léa avait été reçue chez elle lors de son séjour en France. Grande joie des retrouvailles. En janvier 2017, le plein été m'a montré un jardin en foisonnement, avec une extraordinaire fleur ouverte en étoile, alanguie comme une fleur sous-marine. Et Zakaria, au repas, soutient vigoureusement mes petits progrès en langue malgache. Comme ce séjour est beaucoup plus long, j’ai pu rejoindre la chorale et chanter avec Léa. C’est le samedi après-midi. Je balbutie pour la lecture des notes car l’écriture est différente. J’ai été très gentiment accueillie.
En 2018, la présence de poules a un peu perturbé le jardin, mais Zakaria est maintenant à la retraite. Il a donc des occupations nouvelles. En 2019, j'ai été de nouveau accueillie chez Léa. En début d'année, Léa m'a soignée chez elle pour une typhoïde : merci pour l'hôpital amical. Depuis, elle m'a prescrit des règles alimentaires d'hyper-vigilance : les crudités pré-cuites, entre autres !