Avant de se quitter...

Docteur Léa est toujours aussi active. Son cabinet est toujours au même endroit, proche du lavoir et de l'église FJKM d'Analamhitsy, un quartier populaire au nord d'Antanarivo, capitale de Madagascar. Docteur Léa reçoit des malades proches, mais aussi venant de quartiers plus éloignés et plus pauvres. 


L'ÉPICERIE SOCIALE DE DOCTEUR LÉA
Voir l'album-photo
Léa, invitée à Mazamet pour un séjour en 2005, a appris lors d’une réunion avec l’Entraide protestante comment fonctionne l'épicerie sociale. Léa s'est inspirée de cette action qui permet aux familles inscrites d'acheter à très bas prix des denrées alimentaires et produits de première nécessité.
Ainsi grâce à l’association MAMRE.MF (Mazamet, Tarn, France), Léa achète du riz, 500kg chaque mois, en gros sacs stockés dans son petit cabinet. Elle essaye de trouver le meilleur prix, mais c'est encore bien trop cher pour les familles les plus pauvres. Grâce aux dons réguliers de l'association Mamré de Mazamet, elle peut diminuer le prix à payer par les familles.

Chaque mois, 25 familles se présentent à son cabinet, et emportent chacune un sac de 20 kg de riz, en payant 500 ariary le kilo, soit moins de 20% du prix sur le marché. En 2019, l'aide apportée à chaque famille est de 72 € (288000 ariary). A l'échelle de Madagascar, c'est une aide qui modifie réellement le niveau de vie de la famille. Il faut savoir que le riz, aliment de base des malgaches, est le composant essentiel des trois repas : petit-déjeuner, déjeuner et dîner.
La mère de famille (quelquefois ses garçons) vient avec un sac vide qui permettra de remporter le riz. Il faut compter 70 "kapoaka" (petite boite de conserve usagée qui sert de mesure), soigneusement versées une à une, pour totaliser les 20 kg. Léa reçoit ces familles une fois par mois, en dehors des heures de consultation.
Si la famille ne dispose pas de la somme nécessaire pour couvrir les 20 kg du mois, elle reviendra une autre semaine chercher le complément et le régler.
Cette action a été engagée en septembre 2009. Elle correspond à ce qu'elle peut assurer elle-même et dans une relative discrétion.

AUTRES ACTIONS SOLIDAIRES DE LÉA
AIDE ALIMENTAIRE
Evidemment, quelques autres femmes démunies demandent à bénéficier aussi de riz à ce tarif réduit. Il arrive alors que Léa leur donne un petit objet, généralement donné par des amis de France qu'il sera possible de revendre pour se faire un peu d'argent et aider à nourrir les enfants.
ACHAT DE MÉDICAMENTS ET CONSULTATIONS GRATUITES
Léa soutient en plus des 25 familles de l’épicerie sociale, quelques autres familles ou personnes trop démunies en leur accordant des consultations gratuites et en leur fournissant des médicaments.
AIDES PONCTUELLES
En cas d'hospitalisation, Léa donne quelquefois une petite somme à la famille, d'une part pour régler le transport et aussi pour disposer d'un pécule qui assure les dépenses de premiers d'hospitalisation, le relais est ensuite assuré par des associations de bienfaisance qui travaillent dans les hôpitaux (ex les religieuses…) .
Il arrive aussi à Léa d’aider des personnes abandonnées en villes (problèmes de l’exode rural) à retourner vers le lieu d’origine de leur famille. Les zones rurales peuvent apporter un meilleur soutien que l'isolement dans la ville.
AIDES EN VÊTEMENTS ET AUTRES
Léa participe régulièrement à la distribution organisée par Minervois sans Frontières, dont le(s) reponsable(s) passe(nt) chaque année plusieurs mois à Madagascar pour dédouaner le conteneur et assurer la distribution des objets pour plus de vingt institutions bénéficiaires.

Toutes ces actions sont possibles grâce au soutien de MAMRE.MF, de plusieurs amis, de l'association Carrousel et aussi beaucoup grâce à l'action de Minervois-sans-Frontières.